HUBERT RENARD
WORKS
Les archives
C.V.
Retour au sommaire

LEGENDE
Frac Franche-Comté, du 6 février au 8 mai 2016

Robert Barry, Tacita Dean, Michel Dector & Michel Dupuy, Hamish Fulton Dora Garcia, Mario Garcia Torres, Douglas Huebler, Nicolas Koch, Jiri Kovanda, Lefevre Jean-Claude, Jean Le Gac, Laurent Marissal, Gianni Motti, Jean-Cristophe Norman, Hubert Renard, Simon Starling, Tsuneko Taniuchi, Annie Vigier et Franck Apertert (les gens d'Uterpan)

Lien : Frac Franche-Comté
Exposition : Une rétrospective, 2017

Plus qu’une simple modalité du discours sur l’art, le récit devient, à l’âge contemporain, une modalité privilégiée du discours de l’art. Contre un modernisme qui entendait mettre en évidence l’autonomie visuelle des formes de la peinture ou de la sculpture, les artistes contemporains produisent des objets ou des documents résultant ou témoignant de processus qui en excèdent la simple présence formelle. Le récit permet ainsi de rendre compte de ce que l’oeil ne voit pas, mais qui, cependant, donne sens au visible. L’exposition Légende entend explorer l’histoire récente de la narration artistique, tout en la mettant en perspective avec des oeuvres significatives des années 1960 et 1970. Elle a pour principal enjeu de montrer comment des objets ou des actions artistiques deviennent matières à récits et comment les récits deviennent à leur tour des formes artistiques. Les oeuvres convoquées auront pour point commun non pas d’être de simples histoires, mais d’être des histoires d’oeuvres ou d’événements artistiques, fut-ce celles de leur propre processus d’élaboration et/ou de création. Le titre de l’exposition entend mettre l’accent sur le pouvoir des formes à produire des histoires et sur celui des histoires à produire des formes.

 

Hubert Renard, Une rétrospective, 1971 - 1998
KIT DE MONTAGE
Protocole pour une oeuvre à activer selon les conditions de présentation, 2016.

Le kit de montage fournit les contenus pour installer une exposition rétrospective de l'œuvre d'Hubert Renard, constituée d'un titre, d'un document de médiation et de 30 cartels, installés selon ses usages par le lieu qui la prend en charge.

baux

baux

baux

baux